jeudi 15 septembre 2016

DERNIER TRAIN POUR BUSAN. Cheval noir du Meilleur Film, FanTasia 2016.

                                                                Photo empruntée sur Google, appartenant au site mauvais-genres.com 

"부산행 / Train to Busan" de Yeon Sang-ho. Corée du Sud. 2016. 1h58. Avec Gong Yoo, Kim Soo-an, Jeong Yu-mi, Ma Dong-seok, Choi Woo-sik, Ahn So-hee

Sortie salles France: 17 Août 2016.

FILMOGRAPHIE: Yeon Sang-ho (hangeul : 연상호) est un réalisateur, scénariste, producteur et acteur sud-coréen, né en 1978 à Séoul. 2011 : King of Pigs. 2013 : The Fake. 2016 : Dernier Train pour Busan. 2016 : Seoul Station.


                              Chronique express de Pascal Frezzato

7/10
Interdit aux moins de 12 ans
Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l'état d'urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu'à Busan, l'unique ville où ils seront en sécurité..


Apres une intro assez formidable( cette scène d ouverture avec l'animal qui se relève dans une gestuelle cadavérique impressionnante), je me suis dit: la putain on va voir un sacré truc !!!
Mais au final beaucoup de bruit sur ce film qui n'est pas mauvais, loin de là mais n'est pas néanmoins LE film d action de l'année !! Personnellement, je n'y ai rien vu d'extraordinaire concernant les scènes d'actions plutôt classiques dans le genre. Un gros manque de violence visuelle pour un film comme ça... La vraie force du film est son coté émotionnel qui est complètement réussi, j'ai eu les larmes aux yeux a plusieurs reprise pendant le métrage. Effectivement on peut dire que de ce point de vue le films est bien plus réussi que les blockbusters américains (mais dommage tout de même pour ce manque d'ampleur et d'épisme dans les scènes d'action). Sa deuxième grande force est de véhiculer plein de messages sur la détestable nature de notre société et son individualisme égoïste, le comportement humain face au stress, mais coté zombie c'est hélas du déjà vu dans le traitement visuel, rien de neuf de ce coté la. D’où ma note de 7.


Si le film avait été a la hauteur visuellement et avec de l'orignalité dans son action là OUI on aurait eu le chef d' oeuvre du film de contaminés....Trop formaté et pas assez innovant pour emporter l'adhésion.

Pascal Frezzato.

Mon p'tit mot:
Dernier train pour Busan m'a incité à revoir très prochainement le formidable Pont de Cassandra de Georges Pan Cosmatos, car à mon sens beaucoup plus intense, spectaculaire et terrifiant que ce Blockbuster coréen surfait.

Bruno Matéï



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire