vendredi 3 janvier 2014

LE MONDE DE CHARLIE (The Perks of Being a Wallflower)

                                                               Photo empruntée sur Google, appartenant au site Notrecinema.com

de Stephen Chobsky. 2012. U.S.A. 1h42. Avec Logan Lerman, Emma Watson, Ezra Miller, Nina Dobrev, Mae Whitman, Kate Walsh.

Sortie salles France: 2 Janvier 2013. U.S: 21 Septembre 2012

FILMOGRAPHIE: Stephen Chobsky est un réalisateur, producteur, scénariste et écrivain américain, né le 25 Janvier 1970 à Pittsburgh, Etats-Unis. 1995! The four corners of nowhere. 2012: Le Monde de Charlie 

Certains disent que ces choses là n'arrivent pas. Et certains oublient ce que c'est d'avoir 16 ans une fois qu'ils en ont 17. Ces moments deviendront des histoires, nos photos deviendront de vieux souvenirs, et on finira tous par devenir parents. Mais pour l'instant, ces moments ne sont pas des histoires. Ils sont bien réels. Je suis ici. Je la regarde. Et elle est sublime. Je le sens. Cet instant où on sait qu'on n'est pas un raté. Où on est vivant. Où on regarde les immeubles illuminés et tout ce qui nous émerveille. Où on écoute cette chanson pendant cette virée avec les gens qu'on aime le plus au monde. Et à cet instant, je peux dire qu'on est immortels.

Couvert de récompenses outre-atlantique, Le Monde de Charlie semble bien parti pour devenir le symbole de toute une génération, le "Breakfast Club" des années 2000, le phénomène culte d'une nouvelle Fureur de Vivre ! Quitte à passer pour un illuminé dithyrambique. Hymne à l'adolescence, à la vie et à l'amitié, quête initiatique, épopée nostalgique que cette période pubère de l'émoi amoureux, Le Monde de Charlie dépeint avec une lucidité précieuse le malaise adolescent du point de vue de la fraternité. Si le film s'avère si puissamment évocateur et vertigineux, il tire parti de la pudeur humaniste de ces protagonistes magnifiquement incarnés par des comédiens à la vitalité innocente !  Le pitchCharlie est un jeune adolescent introverti essayant timidement de s'insérer au sein de son nouveau lycée. Un jour, il fait la rencontre de Sam et Patrick qui l'accueillent sans préjugés. Grâce à leur cohésion, il vont entamer une amitié qui changera à jamais leur destin.  



Avec sa mise en scène inventive, en symétrie avec le thème traité, scandée d'une partition rock rétro (Bowie iconise le trio juvénile au rythme du tube Heroes !), Stephen Chobsky réinvente le teen movie avec une dignité inusité. Cantique à l'immortalité du temps présent, Le Monde de Charlie demeure une déclaration d'amour à la renaissance à travers la fragilité adolescente. Une jeunesse en plein doute existentiel, parfois en danger de perdition mais capable de transcender ses craintes par le bénéfice de la confiance et de l'esprit de camaraderie. Ainsi, à travers le portrait d'un adolescent traumatisé par le deuil de sa tante, Stephen Chobsky nous fait pénétrer dans son univers avec une humilité bouleversante. En évitant l'apitoiement et la niaiserie sentimentale, il nous brosse le témoignage délicat d'un adolescent névrosé, tributaire d'un secret indécent mais prémuni par l'espoir amoureux et le sens de l'amitié. Son trouble émotionnel hanté des visions maternelles d'une tante confidente planera durant son cheminement moral pour se confondre maladroitement auprès de ses sentiments amoureux. Spoil !  Si durant tout le récit, le réalisateur nous laisse croire que Charlie est douloureusement accablé par l'absence d'un amour maternel, l'épilogue remettra en question un trauma beaucoup plus incongru qu'il n'y paraissait ! Fin du Spoil. Enfin, les clichés traditionnellement invoqués aux hobbys adolescents (sexe, drogue, alcool and rock'n roll !) sont ici réexploités parmi la dextérité d'une mise en scène laconique privilégiant l'ellipse, la poésie, la suggestion afin de contredire la redite ou la vulgarité.


Avec sa dimension humaine prude dédiée à la fragilité adolescente, Le Monde de Charlie s'érige en poème universel sur la confiance et l'acceptation de soi en prime d'un récit initiatique sur l'apprentissage amoureux lorsque l'on hésite à invoquer sa flamme à celle que l'on chéri secrètement. Oser affronter ses affres, braver les défis et vivre l'instant présent pour la liberté de l'épanouissement ! C'est ce que nous inculque Charlie à travers son destin adolescent, partagé entre le poids du traumatisme, sa rédemption amoureuse et sa fraternité amicale. Pour parachever, j'insiste à proclamer mon "coup de coeur" subjectif car j'en invoque ici le chef-d'oeuvre, puisque probablement l'une des plus belles oeuvres que j'ai pu découvrir sur l'émoi adolescent. Qui plus est, Stephen Chobsky se permet notamment de valoriser une pure histoire d'amour sous l'impulsion magnétique de ses amants pudiques. Par conséquent, rarement un teen movie n'aura alors aussi mieux retranscrit les sentiments de la vulnérabilité humaine avec une acuité spécialement ténue !

* Bruno
03/01/14

Récompenses: National Board of Review Awards 2012: Meilleure distribution
Indiana Film Journalists Association Awards 2012: Meilleur Scénario
Utah Film Critics Association Awards 2012: Meilleur Scénario
Boston Society of Film Critics Awards 2012: Meilleur Acteur de second rôle, Ezra Miller
People's Choice Awards 2013: Meilleur Film dramatique. Meilleure Actrice pour Emma Watson.
Independent Spirit Awards 2013: Meilleur premier film
Chlotrudis Awards 2013: Meilleur Film, Meilleur acteur de second rôle pour Ezra Miller, Meilleur Scénario.
Teen Choice Awards: Meilleur Acteur pour Logan Lerman

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire