mardi 14 mai 2019

Les Invisibles. Prix Chabrol coup de coeur du Jury, Prix du Public à Pau.

                                          Photo empruntée sur Google, appartenant au site Imdb.com

de Louis-Julien Petit. 2018. France. 1h42. Avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noémie Lvovsky, Déborah Lukumuena, Pablo Pauly, Sarah Suco, Brigitte Sy

Sortie salles France: 9 Janvier 2019

FILMOGRAPHIELouis-Julien Petit est un réalisateur français, né le 6 septembre 1983 à Salisbury (Royaume-Uni). 2009: Les Figures (court métrage). 2015: Discount. 2016: Carole Matthieu. 2018 : Les Invisibles.


Avant-propos: Le nombre de personnes sans-domicile est en progression constante, avec presque un doublement entre 2001 et 2012, selon les statistiques de l’Insee et l’Ined. 38 % des sans-domicile adultes sont des femmes.

"Les seules femmes heureuses sur cette terre sont celles à qui nulle caresse ne manque."
Auréolé de 5 récompenses en France, Les Invisibles est une merveille d'émotions dans le cadre précaire d'un foyer clandestin y accueillant en désespoir de cause des femmes SDF au tempérament à la fois explosif et chétif. Déjà remarqué avec le formidable (et tout aussi noble et discret) Discount, comédie sociale dans la même veine vériste, Louis-Julien Petit gravite d'un échelon avec Les Invisibles. De par la pudeur de sa mise en scène (en dépit de 2/3 situations dramatiques émaillée de bons sentiments facilement pardonnables) que de l'expression des actrices professionnelles se mêlant aux quidams non professionnelles (pour certaines ils s'agit d'ailleurs de véritables femmes SDF). Et sur ce dernier point oh combien saillant, on reste ébaubi par les prestances criantes de vérité humaine de ces laissés-pour-compte aussi rongés par la désillusion que d'une parcelle d'espoir que tentent de réanimer leurs managers Audrey, Manu et Hélène en communion solidaire. Le cheminement narratif inscrit dans la désinhibition du désir de s'affirmer se déclinant en parcours initiatique.


Une épreuve de force perpétuelle à retrouver leur dignité, leur foi en l'avenir et leur raison d'exister de par l'intérêt du projet professionnel et du soutien amical indéfectible qu'elles forment autour de leurs mentors. Ainsi donc, en éludant admirablement le misérabilisme auprès d'un sujet aussi grave qu'ignoré au cinéma, Louis-Julien Petit privilégie humour et légèreté auprès du tempérament mutuellement sémillant de cette troupe de comédiennes crevant l'écran à chacune de leur posture burinée. Si bien que ces visages ordinaires striés d'un passé social chaotique nous bouleversent auprès de leur attachante expression naturelle inscrite dans la force du vécu. Ces dernières, parfois timorées et chevrotantes, livrant à nu leurs sentiments frondeurs face à une caméra studieuse portant une immense tendresse auprès de leur engagement et résilience stoïque (du moins pour les plus preux d'entres elles). Et ce en dépit du corps policier inévitablement intolérant à toute démarche illégale et dénué de courtoisie à respecter cette gent féminine estampillée "marginale".


"Femmes, je vous aime"
Hymne à la vie en forme de vertigineux feu d'artifice bipolaire, et au désir fougueux de vaincre la misère dans leur condition d'exclues de la société, Les Invisibles accouple intègrement la comédie dramatique par le biais de ces inoubliables tranches de vie divines d'amicalité candide. De par leur élan solidaire féminin d'y refréner leur rage en combattant la tête haute l'injustice (quel majestueux défilé final face une police impassible !) y émane une oeuvre infiniment fragile, sensible et bouleversante, mais pour autant truffée d'espoir, d'optimisme et de rêve à accomplir à force d'enjamber une à une les marches du podium. (Avec en sus un superbe témoignage au comité chaleureux de la région Haut-de-France !).  

*Bruno

Récompenses: Prix de la Meilleure Réalisation lors de la première édition du Festival International du Film Politique de Carcassonne.
Prix Chabrol Coup de coeur du Jury, Chabrol du Public et Chabrol du Jeune Public au Festival du Film du Croisic.
Prix du Public au Festival International du Film de Pau.












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire